Champignons à Psilocybine – Expérience, Avantages, Effets et Risques – Le Guide Ultime

Disclaimer : La psilocybine est une substance illégale dans la plupart des pays et nous n’encourageons pas son utilisation là où la loi l’interdit. Ce guide est conçu pour garantir la sécurité de ceux qui décident d’utiliser la psilocybine.

Sommaire

Aperçu des champignons magiques à psilocybine

Les champignons à psilocybines, également nomé champignons magiques, sont des champignons qui contiennent le composé psychoactif  “psilocybine“, un composé psychédélique naturel capable de produire de puissantes hallucinations et des expériences mystique, ainsi que bien d’autres effets.

La psilocybine est plus communément appelée “champignons magiques”, “shrooms” ou encore “champi”. Plus de 180 espèces de champignons contiennent de la psilocybine ou son dérivé, la psilocine, et ces champignons sont utilisés depuis longtemps dans les rituels spirituels et religieux méso-américains.

Cependant, les champignons à psilocybines ne sont pas seulement une drogue et un outils de sérénomie religieuse. Ils ont été utilisés dans des contextes thérapeutiques pour traiter une variété d’affections et de troubles, notamment les maux de tête, les troubles obsessionnels compulsifs, l’anxiété, la dépression, le syndrome de stress post-traumatique et les adictions.

Bien que les champignons psilocybines aient été décriminalisés dans trois villes d’Amérique du Nord, ils restent illégaux au niveau fédéral et sont classés dans la catégorie des substances contrôlées de l’annexe I aux États-Unis et au Canada.

Récemment, cependant, la Food and Drug Administration (FDA) et la Drug Enforcement Agency (DEA) ont autorisé plusieurs petites études humaines très contrôlées sur leur potentiel d’utilisation dans des contextes médicaux et psychiatriques. La FDA a également désigné la psilocybine comme une “thérapie révolutionnaire” pour la dépression, ce qui pourrait accélérer le processus de développement et d’examen des médicaments à base de psilocybine.

Vous voulez des conseils pour vous assurer que votre première récolte de champignons sera fructueuse ? Consultez guide complet “Comment cultiver vos propres champignons“.

Expérience avec les champignons à psilocybine

De nombreux facteurs contribuent à l’expérience de la psilocybine, dont les plus importants sont la dose, l’état d’esprit, le cadre et votre corps. En gardant cela à l’esprit, chaque voyage sera unique en fonction de la personne, du moment et du lieu, et il n’y a aucun moyen de prédire exactement ce qui va se passer. Mais comprendre les expériences et les effets courants de la psilocybine vous aidera à vous préparer à votre voyage.

A quoi faut-il s’attendre lorsque l’on consomme des champignons magiques

Les champignons à psilocybine sont généralement consommés sous leur forme entière et séchée, et la plupart des gens s’accordent à dire qu’ils n’ont pas un goût très agréable.

Pour masquer leur goût, certaines personnes les infusent dans un thé, font du chocolat aux champignons magiques, les mélangent à un jus ou à un smoothie, ou les broient et les mettent dans des capsules. Chacune de ces méthodes a un effet légèrement différent.

Un trip avec une dose modérée de champignons psilocybines (1 à 2,5 g) se caractérise par une intensité accrue des expériences émotionnelles, une grande introspection et une modification du fonctionnement psychologique. Des études d’imagerie cérébrale montrent qu’un voyage à la psilocybine est neurologiquement similaire à un rêve, ce qui vous donne une bonne idée de l’état d’esprit dans lequel vous vous trouvez lorsque vous entreprenez une expérience psychédélique.image du cerveau sous psilocybine

Au cours d’une expérience à la psilocybine, vous pouvez vous attendre à des changements de perception, à une phase d’euphorie, à des changements émotionnels et à une distorsion de la notion du temps. Les changements de perception peuvent inclure des éléments visuels tels que des halos autour des lumières et des objets, ainsi que des motifs géométriques lorsque vos yeux sont fermés. Vous pouvez également ressentir des couleurs vives, des traceurs, une vision déformée et l’impression que le monde respire autour de vous.

Les pensées et les émotions peuvent également changer. Il n’est pas rare d’éprouver un sentiment d’ouverture à l’égard de pensées et de sentiments que vous évitez dans votre vie quotidienne, ainsi qu’un sentiment d’émerveillement et de ravissement à l’égard du monde qui vous entoure, des personnes qui font partie de votre vie et de votre propre esprit.

Vous pouvez également ressentir un sentiment de paix et de connexion avec le monde.

Les émotions fortes, à la fois agréables et difficiles, sont courantes pendant un voyage avec des champignons magiques. Lorsque des sentiments indésirables surgissent, il est préférable de ne pas résister et de les laisser suivre leur cours de toute façon ce ne sont que des émotions passagères. Résister aux émotions peut conduire à un “bad trip”.

Les effets secondaires physiques varient d’une personne à l’autre, mais ils peuvent inclure un changement du rythme cardiaque, des nausées, des tremblements, des pupilles dilatées, de l’agitation ou de l’excitation, et des problèmes de coordination des mouvements. Certaines personnes déclarent également se sentir profondément détendues et calmes.

Les différentes phases d’un voyage aux champignons psychédéliques

Il y a 4 phases lors d’un trip aux champignons : l’ingestion – le début – le trip – la descente.

Chaque phase s’accompagne de son propre ensemble de perceptions et d’observations.

Le pic, qui se produit généralement 2-3 heures après l’ingestion, entraîne les changements sensoriels et psychologiques les plus intenses.

Quelle que soit la phase dans laquelle vous vous trouvez, il est important de vous détendre et de vous rappeler que ce que vous vivez est temporaire et qu’il n’y a rien à craindre.

Pour plus d’informations, consultez notre guide détaillé sur les erreurs à éviter lors d’un voyage aux champignons à psilocybines.

Les bad trips

Toute personne curieuse d’essayer les champignons psilocybines pour la première fois s’inquiétera inévitablement à un moment ou à un autre de faire un ” bad trip “, ce qui peut arriver.

Un bad trip peut se traduire par des hallucinations dysphoriques, une paranoïa incontrôlable et des comportements imprudents. Cependant, les risques associés à une expérience de psilocybine peuvent être réduits au minimum en respectant les facteurs essentiels de l’expérience psychédélique : ensemble, cadre, substance, chaperon, session et situation. Se préparer et connaître ses motivations avant d’entreprendre une expérience psychédélique aide à gérer les risques et vos inquiétudes.

En outre, il est préférable d’ignorer les nombreuses représentations de mauvais trips dans la culture populaire. Ces scènes rendent rarement compte de l’expérience avec précision et donnent l’impression que les bad trips sont plus courants et hors de votre contrôle qu’ils ne le sont en réalité. La plupart des mauvais voyages peuvent être gérés avec un soutien interpersonnel et sans intervention pharmaceutique. Et surtout gardez toujours en tête que rien de mal vous arrivera et que les sensations déagréables ne sont que temporaires.

Quelles sont les efftes de la Psilocybine ?

Pharmacologie

La psilocybine est l’ingrédient psychédélique actif des champignons psychédéliques. La dose seuil pour ressentir les effets des champignons séchés est généralement comprise entre 0,2 et 0,5 g, bien qu’elle varie selon les personnes.

La psilocybine est environ 100 fois moins puissante que le LSD et 10 fois moins puissante que la mescaline. Lorsque vous prenez de la psilocybine, votre organisme métabolise la substance en psilocine, qui produisent toutes deux les effets psychédéliques.

Psilocybin - Wikipedia

La psilocybine et la psilocine interagissent principalement avec les récepteurs de la sérotonine dans le cerveau et ont une affinité particulièrement élevée pour les récepteurs 5-HT (sérotonine) de sous-type 2A.

Quels sont les effets par dose ?

Ces gammes de doses concernent les champignons Psilocybe cubensis. Elles peuvent s’appliquer à d’autres espèces contenant de la psilocybine, mais certaines (par exemple P. semilanceata) sont en moyenne plus puissantes.

Effets d’une microdose (0,05-0,25 g)

Une microdose est une dose sub-perceptible (imperceptible), que de nombreuses personnes intègrent à leur routine hebdomadaire. L’idée sous-jacente est d’améliorer les niveaux de créativité, d’énergie et de concentration, et de réduire les niveaux de stress, d’anxiété et d’instabilité émotionnelle. Pour en savoir plus, consultez notre guide du microdosage.

Les effets courants sont les suivants :

  • Amélioration de l’humeur
  • Diminution du stress
  • Stabilité émotionnelle
  • Conscience, présence et apaisement
  • Ouverture et pardon de soi
  • Atténuation d’états persistants tels que la dépression, l’anxiété, le TDA/TDAH et le SSPT
  • Augmentation de la motivation (par exemple, pour apporter des changements positifs au mode de vie)
  • Une pensée plus claire et plus connectéeà
  • Amélioration de la mémoire
  • Augmentation de la créativité
  • Méditation plus aisée
  • Augmentation de l’énergie générale

Effets d’une mini-dose (0,25-0,75 g)

Alors qu’une microdose correcte ne devrait pas être ressentie, une mini-dose de psilocybine vous amène juste au-dessus du seuil de perception, mais ce n’est pas un véritable trip.

Les effets les plus courants sont :

  • Amélioration de l’humeur, légère euphorie ou excitation.
  • Conscience, présence et paix
  • Ouverture et pardon de soi
  • Introspection
  • Atténuation d’états persistants tels que la dépression, l’anxiété, le TDA/TDAH et le SSPT
  • Augmentation de la motivation (par exemple, pour apporter des changements positifs au mode de vie)
  • Augmentation des états de flux
  • Pensée plus claire et plus connectée
  • Amélioration des sens
  • Méditation plus aisée
  • Préférence pour l’introspection plutôt que la socialisation
  • Sensibilité accrue à la lumière
  • Difficulté à se concentrer ou à faire des boucles de pensée
  • Difficulté à effectuer certaines tâches cognitives
  • Anxiété, agitation ou fébrilité

Effets d’une dose modérée (0,5-1,5 g)

Les effets de la psilocybine sont plus apparents avec une dose modérée qu’avec une mini-dose, mais une dose modérée ne vous fera pas vivre une expérience psychédélique complète. Aavec cette dose, vous pouvez toujours participer à des activités publiques (comme regarder des peintures dans un musée) sans attirer l’attention ou sans que vous soyez désorienté.

Les effets courants sont les suivants :

  • Amélioration de l’humeur, euphorie ou excitation
  • Visualisations légères à modérées
  • Accroissement de l’empathie
  • Introspection
  • Amélioration des sens
  • Appréciation accrue de la musique, de l’art, etc.
  • Augmentation de la créativité
  • Amplification de l’humeur, positive ou négative
  • Modification de la perception du son
  • Dilatation ou contraction du temps (le temps passe plus lentement ou plus rapidement)
  • Sensibilité accrue à la lumière
  • Dilatation des pupilles
  • Difficultés de concentration ou boucles de pensée
  • Difficulté ou gêne à socialiser
  • Frustration au niveau du dosage (volonté de pousser l’expérience)

Effets d’une dose forte (2-3,5 g)

C’est là que commence l’expérience psychédélique complète. Avec une dose forte, vous aurez probablement des hallucinations visuelles, y compris des motifs et des choses comme la perception du temps et de la profondeur seront déformées. Mais avec cette dose, vous êtes toujours capable de saisir votre environnement – il sera simplement très altéré.

Les effets les plus courants sont les suivants :

  • Des introspections ou des réflexions philosophiques qui changent la vie
  • Augmentation du flux d’idées
  • Appréciation accrue de la musique, de l’art, etc
  • Trouver des choses autrement banales amusantes ou intéressantes
  • Une montée, un pic et une descente clairs
  • Amplification des émotions, qu’elles soient bonnes ou mauvaises
  • Visuels à yeux ouverts et fermés
  • Synesthésie
  • Sensibilité à la lumière
  • Bâillements compulsifs
  • Désorientation
  • Peur et anxiété (“bad trip”)
  • Difficultés dans les tâches cognitives
  • Étourdissements
  • Nausées

Mégadose (5+ g)

Une mégadose entraîne une perte totale de connexion avec la réalité. C’est à ce moment-là que vous aurez des hallucinations intenses, ainsi qu’une mort de l’ego, des expériences mystiques et spirituelles, ainsi qu’une profonde introspection.

Les effets les plus courants sont :

  • Une expérience mystique et un sentiment intense d’émerveillement
  • Des introspections ou des réflexions philosophiques qui changent la vie
  • Mort de l’ego
  • Visions très fortes aux yeux ouverts et fermés
  • Distortion de la notion de temps
  • Désorientation
  • Fonctions motrices diminuées (chaperon recommandé !)
  • Peur et anxiété fortes (expériences extrêmes de “bad trip”)
  • Difficultés extrêmes dans les tâches cognitives
  • Vertiges
  • Nausées

Avantages et risques de consommer des champignons à psilocybine

Quels sont les bienfaits potentiels des champignons magiques

Parmi les nombreuses cultures historiques qui les ont utilisés, les champignons psychédéliques ont une réputation ancienne, profonde et légendaire d’agent de guérison et de changement. Au-delà de la tradition, les bienfaits de ces puissants petits champignons sont aujourd’hui largement reconnus.

Des études sur l’utilisation vaste et variée des champignons psychoactifs sont menées aux États-Unis et à l’étranger, et il est évident qu’ils sont effectivement des moteurs de croissance personnelle. Une étude récente publiée dans le Journal of Psychopharmacology a révélé qu'”une dose unique de psilocybine entraîne une diminution substantielle et durable de l’humeur dépressive et de l’anxiété, ainsi qu’une amélioration de la qualité de vie”.

La psilocybine pourrait être un puissant guérisseur. Plus précisément, des essais cliniques impliquant des patients atteints d’un cancer potentiellement mortel ont été et sont actuellement menés aux États-Unis et à l’étranger.

Ces essais tentent principalement de comprendre l’efficacité des expériences de psilocybine à haute dose administrées dans des environnements thérapeutiques comme outil de réduction du stress psychologique et de l’anxiété qui accompagnent souvent un diagnostic de danger de mort. Dans des conditions en double aveugle et contrôlées par placebo, une seule dose élevée de psilocybine a permis de réduire les symptômes de détresse psychologique chez les personnes en phase terminale, et les effets de cette expérience ont été substantiels et durables.

En outre, de plus en plus de recherches suggèrent que l’efficacité de la psilocybine s’explique en partie par son impact sur la neuroplasticité, c’est-à-dire la capacité du cerveau à apprendre, à se développer et, surtout, à changer.

Quels sont les risques potentiels des champignons magiques

La psilocybine est largement considérée comme l’une des substances psychoactives les plus sûres que vous puissiez prendre.

La psilocybine ne crée pas non plus d’accoutumance et il n’existe pas de dose létale connue, ce qui signifie que même si vous faites un bad trip, il est peu probable que vous fassiez une overdose.

The Global Drug Survey 2017 reveals the percentage of people who reported taking certain drugs in the last 12 months who also sought emergency medical treatment

Cela dit, la prise de toute drogue n’est pas sans risque. Au début et pendant le voyage, la psilocybine peut provoquer des effets secondaires physiques tels que des nausées, de la transpiration, un engourdissement et des tremblements. Elle peut également provoquer de l’anxiété, des crises de panique, de la paranoïa et des sautes d’humeur.

Les effets physiques et psychologiques à long terme sont rares. Lorsqu’ils se produisent, les recherches suggèrent que la cause en est un trouble psychologique latent, et non les champignons eux-mêmes.

L’utilisation thérapeutique de la psilocybine

Dès les années 60 et 70, les chercheurs comme Timothy Leary ont suggéré que cette substance pourrait jouer un rôle prometteur dans le traitement d’une grande variété de troubles, notamment les céphalées en grappe, les troubles de l’humeur et la dépendance.

Aujourd’hui, des recherches sont financées et menées par de nombreuses organisations, notamment MAPS et le Johns Hopkins Center for Psychedelic & Consciousness Research. Comme les recherches des années 60 et 70, les recherches montrent jusqu’à présent que la psilocybine pourrait avoir des effets thérapeutiques profonds.

salon pour prendre des champignons magiques

La psilocybine dans le traitement des troubles de l’humeur et de l’anxiété

Pendant des années, des rapports anecdotiques ont montré que la psilocybine (et d’autres psychédéliques) était un traitement efficace des troubles de l’humeur tels que la dépression et l’anxiété. Aujourd’hui, dans la troisième vague des psychédéliques, c’est l’un des domaines les plus répandus de la recherche clinique moderne impliquant la psilocybine, ce qui a conduit le gouvernement fédéral à autoriser la réalisation de quelques petites études très contrôlées sur le potentiel thérapeutique de la psilocybine sur les troubles de l’humeur.

En 2011, une étude a testé les effets de la psilocybine sur la dépression et l’anxiété de fin de vie chez des patients atteints de cancer en phase terminale.  Après le traitement à la psilocybine, les chercheurs ont observé des améliorations significatives des mesures de la dépression et de l’anxiété jusqu’à six mois après l’essai. La FDA a finalement accordé à cette étude le statut de phase II, ce qui signifie qu’une étude de plus grande envergure pourrait être menée.

Une autre étude menée par un groupe de recherche prestigieux de Londres suggère que la psilocybine pourrait être utilisée pour traiter la dépression majeure[7]. Dans cette étude, douze patients ont reçu deux doses de psilocybine (une faible et une forte), associées à un soutien psychologique. Une semaine après la deuxième dose, les scores de dépression étaient significativement réduits chez presque tous les patients, huit sur douze ne présentant aucun symptôme de dépression. Trois mois plus tard, cinq patients n’étaient toujours pas déprimés, et quatre des sept autres avaient vu leur dépression passer de “grave” à “légère ou modérée”.

Le traitement à la psilocybine s’est également avéré efficace pour réduire les symptômes du trouble obsessionnel-compulsif (TOC) dans une petite étude portant sur des personnes qui n’avaient pas répondu à un traitement médicamenteux classique à base d’inhibiteurs de la recapture de la sérotonine (IRS). Dans cette étude, tous les patients ont présenté une réduction des symptômes du TOC allant de 23 % à 100 %.

La psilocybine dans le traitement de la toxicomanie

Dans les années 50 et 60, les “psychédéliques classiques” ont été utilisés dans des essais précliniques pour traiter la dépendance avec des résultats prometteurs. Mais là encore, une fois que beaucoup de ces psychédéliques ont été rendus illégaux aux États-Unis et dans la plupart des pays européens, la recherche sur leur utilisation à des fins thérapeutiques s’est arrêtée. Mais ces dernières années ont vu une résurgence de la recherche sur la psilocybine et d’autres psychédéliques comme traitements prometteurs de la dépendance.

Dans une étude de 2015, par exemple, la psilocybine s’est avérée utile dans le traitement de l’alcoolisme dans le cadre d’un plan de traitement assisté[9]. Des réductions significatives de la consommation d’alcool et de l’abstinence d’alcool ont été rapportées après l’administration de psilocybine dans le cadre d’un programme de traitement.

La psilocybine semble également être un outil potentiel pour aider les gens à arrêter de fumer du tabac. Dans un essai récent, 15 fumeurs ont suivi deux à trois séances de psilocybine dans le cadre d’un programme plus large de thérapie cognitivo-comportementale pour le sevrage tabagique. Douze des participants (80 %) ont réussi à arrêter de fumer. En comparaison, le taux de réussite des méthodes conventionnelles d’arrêt du tabac – y compris les gommes, les patchs et la dinde froide – est d’environ 35 %.

La psilocybine reconnecte-t-elle le cerveau ?

Certains chercheurs commencent à penser que de nombreux effets bénéfiques de la psilocybine sur les troubles mentaux pourraient être dus à sa capacité à “réinitialiser” le réseau du mode par défaut (DMN), le système de contrôle du cerveau. L’hyperactivité du DMN est liée à la dépression et à d’autres troubles de l’humeur, et il a été démontré que la psilocybine réduit considérablement l’activité de cette zone, ce qui a été associé à des effets antidépresseurs

Utiliser la psilocybine pour se développer personnellement

L’un des aspects les plus prometteurs de l’utilisation responsable de la psilocybine est son potentiel à stimuler la croissance personnelle. Ainsi, la plupart des gens qui ont eu une expérience psychédéliques profonde rapportent des changements bénéfiques durables dans leur personnalité, leurs comportements, leurs valeurs, leurs attitudes et aussi leur rapport à la nature.

Après une expérience avec la psilocybine, les gens rapportent souvent une plus grande appréciation de la musique, de l’art et de la nature, ainsi qu’une plus grande tolérance envers les autres et une créativité et une imagination accrues.

De plus, ces personnes rapportent que plus d’un an après une expérience de psilocybine, les effets positifs sont encore présent. Certains chercheur associe la psilocybine à une expérience mystique.

Dans ce cas, l’expérience mystique est définie comme :

“un sentiment d’unité et d’interconnexion avec toutes les personnes et toutes les choses, un sens du sacré, des sentiments de paix et de joie, un sentiment de transcendance du temps et de l’espace normaux, d’ineffabilité, et une croyance intuitive que l’expérience est une source de vérité objective sur la nature de la réalité”.

Par ailleurs, plus l’expérience mystique est intense, plus les changements positifs à long terme sont importants pour une personne.

Ces effets subjectifs, tels que le sentiment d’interconnexion, sont probablement le résultat de la capacité de la psilocybine à stimuler l’interconnexion des zones du cerveau. En clair, cela signifie que la psilocybine permet un plus grand “dialogue” entre les régions du cerveau qui sont généralement séparées. La penséée devient plus flexible. Pour comprendre comment cela peut être bénéfique, il est utile de savoir que des schémas d’activité cérébrale similaires sont également observés au cours de divers états de méditation.

Avec tout cela à l’esprit, de nombreuses personnes pensent que la psilocybine (et d’autres psychédéliques) pourrait être un élément clé de l’amélioration et de l’optimisation de soi. En provoquant l’expérience de se sentir connecté à l’univers (quelle que soit la forme individuelle que cela prend) et en confrontant la partie la plus profonde de vous-même, beaucoup pensent que la psilocybine peut vous aider à prendre les mesures nécessaires pour devenir la meilleure version de vous-même que vous pouvez être.

Le Microdosage de psilocybine ou champignons magiques

Comme déjà évoqué précédement, le microdosage est l’acte de consommer des quantités très faible (imperceptibles) d’une substance psychédélique. De nombreuses personnes qui ont intégré le microdosage de champignons psilocybine dans leur routine hebdomadaire font état de niveaux de créativité plus élevés, d’une plus grande énergie, d’une concentration accrue et d’une amélioration des compétences relationnelles, ainsi que d’une réduction de l’anxiété, du stress et même de la dépression.

Certains adeptes déclarent également que le microdosage de psilocybine les a aidés à accroître leur conscience spirituelle et à améliorer leurs sens.

Pour en savoir plus sur le microdosage, lisez notre guide complet sur le microdosage.

Quels sont les types de champignons hallucinogènes ?

Parmi les plus de 180 types connus de champignons psychédéliques, les espèces les plus connues et les plus consommées sont les suivantes :

Psilocybe cubensis : Le plus connu et le plus cultivé des champignons à psilocybine.
Psilocybe cyanescens : Moins connu que le psilocybe cubensis, mais non moins cultivé. Ils sont légèrement plus petits et légèrement plus psychoactifs.
Psilocybe azurescens : Découvert par le mycologue de renommée mondiale Paul Stamets au milieu des années 90, il s’agit probablement du champignon à psilocybine le plus puissant au monde.

Consulter notre article qui détaille les différences entre les variétés champignons magiques.

Comment cultiver les champignons psychédéliques psilocybines ?

La culture de vos propres champignons psilocybines est une bonne alternative à la pratique potentiellement dangereuse de leur collecte. En plus d’assurer un approvisionnement fiable tout au long de l’année, la culture à domicile élimine le risque de mal identifier les champignons dans la nature.

Pour de nombreux cultivateurs, il s’agit également d’un passe-temps amusant et peu coûteux.

Bien qu’il existe des kits de champignons prêts à l’emploi disponibles en ligne, il est généralement préférable de partir de zéro. Les kits contiennent un substrat de mycélium vivant (le matériau à la base de la croissance des champignons), dont vous avez besoin pour cultiver vos propres champignons, mais fabriquer votre propre substrat est non seulement plus cohérent, mais aussi moins sujet à la contamination.

Pour plus d’informations sur la façon de commencer votre propre culture de psilocybine, consultez nos articles ici.

FAQ sur les champignons magiques et la psilocybine

La psilocybine peut-elle être détectée dans un test de dépistage de drogues ?

Les champignons psilocybines et leurs métabolites ne sont pas inclus dans la plupart des dépistages de drogues standard. Cependant, ils sont parfois inclus dans les dépistages élargis de drogues[40].

La psilocybine peut-elle provoquer un traumatisme psychologique ?

Si vous suivez les 6S de l’utilisation des psychédéliques et si vous évitez de prendre des psychédéliques si vous avez des antécédents familiaux de problèmes de santé mentale, la psilocybine ne provoquera pas de traumatisme psychologique.
Dans certains cas, la psilocybine peut entraîner une courte période de psychose aiguë, appelée familièrement “bad trip”, si vous ne suivez pas les 6S. Bien qu’il n’existe aucune preuve concrète, certains scientifiques soupçonnent que la psilocybine peut faire apparaître des problèmes de santé mentale latents.

Comment savoir si j’ai des champignons à psilocybine ?

De nombreuses espèces de champignons contiennent de la psilocybine, et certaines ressemblent à des champignons vénéneux. Il est donc important d’identifier correctement vos champignons. Il est donc important d’identifier correctement vos champignons. De nombreuses espèces de champignons à psilocybine sont reconnaissables à leurs longues et fines tiges et à leurs chapeaux courts en forme de cône.

Est-il légal de cultiver des champignons psilocybines ?

Dans la plupart des pays, il est illégal de posséder, d’acheter ou de cultiver des champignons à psilocybine. Cependant, l’achat des spores est légal dans de nombreux endroits, à condition de ne pas les utiliser pour faire pousser des champignons. Lisez notre article complet sur la légalité des champignons psilocybines.

Comment prendre les champignons psilocybines ?

Les champignons psilocybines peuvent être consommés entiers, infusés dans un thé ou cuits dans un plat. Une dose modérée est de 1 à 2,5 g, que l’on peut peser sur une balance.

Comment faire une microdose de champignons psilocybines ?

Les champignons psilocybines peuvent être microdosés en ingérant environ 0,05-0,25 g, mais la tolérance de chacun est différente.

Comment fonctionne la tolérance à la psilocybine ?

La prise d’une dose modérée de psilocybine entraîne une tolérance immédiate. Si vous reprenez la drogue rapidement, son effet sera plus faible. Vous devez attendre au moins trois jours entre deux doses de psilocybine.

Puis-je mélanger la psilocybine avec d’autres drogues ?

La psilocybine ne doit pas être mélangée avec le Tramadol, car cela peut entraîner un syndrome sérotoninergique. Soyez prudent si vous mélangez la psilocybine avec du cannabis, des amphétamines ou de la cocaïne. Cliquez ici pour obtenir un tableau détaillé des combinaisons de drogues sans danger.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *