Combien de temps la psilocybine des champignons magiques reste elle dans votre système?

Les champignons magiques, ou «champi», sont un type de champignon contenant de la psilocybine, un composé hallucinogène. La durée pendant laquelle les champignons restent dans le système d’une personne dépend de nombreux facteurs, y compris la force du champignon, la dose et le corps de l’individu.

Les gens peuvent prendre des champignons à des fins spirituelles ou récréatives. Ses composés hallucinogènes peuvent induire des effets intenses et durables, qui peuvent durer des heures, sans heure fixe à laquelle ils prendront fin. Des facteurs similaires peuvent également jouer un rôle dans le temps que prennent les champignons pour entrer en action et s’ils se présentent à un test de dépistage de drogue.

Combien de temps les champignons magiques restent-elle dans votre système?

Les reins d’une personne transforment les composés des champignons magiques, qui comprennent la psilocybine, le principal ingrédient responsable de effets hallucinogènes des champignons. Le processus se produit relativement rapidement et, dans de nombreux cas, les reins excrètent la plupart d’entre eux du système d’une personne en quelques heures.

Les chercheurs notent qu’environ 66% des composés des champignons sont excrétés dans les 3 premières heures après l’ingestion.

Après 24 heures, la psilocybine devient indétectable dans l’urine d’une personne, mais il n’y a pas d’heure exacte sur la durée de conservation des autres composés dans le système ou sur la durée des effets des champignons. Plusieurs facteurs peuvent jouer un rôle dans la façon dont le corps gère ces composés, tels que le poids et le métabolisme d’une personne, ainsi que la dose et le type de champignon ingéré.

Dépistage des champignons magiques

Lorsque les champignons sont dans le système d’une personne, la durée pendant laquelle ils peuvent rester détectables dans les tests de dépistage de drogues peut également varier considérablement.

Il existe différents tests de dépistage de drogues disponibles, avec leurs propres facteurs en termes de méthodes de dépistage, de détection et d’exactitude.

Le dépistage le plus courant est le test à cinq panels, qui teste les substances suivantes:

  • amphétamines
  • cannabis
  • cocaïne
  • opiacés, comme l’héroïne
  • phencyclidine ou PCP

En outre, il existe des tests sur huit et dix panels. Aucun de ces tests, y compris le test à cinq panels, ne vérifie les composés contenus dans les champignons, mais d’autres tests peuvent détecter des composés hallucinogènes, bien que les tests puissent nécessiter une administration rapide.  En effet, le corps métabolise les champignons et leurs composés relativement rapidement. Après 24 heures, un test d’urine, de sang ou de salive peut ne pas détecter les champignons dans le système d’une personne.

Malgré cela, d’autres dépistages, comme un test de follicule pileux, peuvent détecter des médicaments plus longtemps après l’ingestion, bien qu’ils puissent ne pas les identifier. Les champignons peuvent rester actifs dans le corps d’une personne pendant des heures. La recherche suggère que les effets hallucinogènes peuvent durer 3 à 6 heures après l’ingestion. Bien que les effets exacts varient d’une personne à l’autre, d’autres facteurs peuvent également jouer un rôle.

Ceux-ci inclus:

  • poids et composition corporelle
  • métabolisme
  • âge
  • dose
  • puissance
  • type de champignon et quantité consommée par une personne
  • préparation des champignons, par exemple, séchés ou en thé
  • niveaux de tolérance
  • l’état d’esprit de la personne qui les prend
  • problèmes de santé mentale préexistants
  • d’autres drogues ou substances qu’une personne prend à ce moment-là

En outre, certaines personnes peuvent être plus sensibles à ces composés et ressentir des effets plus «élevés» ou persistants après les premiers passages élevés. Après l’ingestion, les champignons magiques mettent un certain temps à commencer à affecter le corps. Les recherches indiquent que les effets hallucinogènes peuvent commencer dans les 20 à 40 minutes. Bien qu’il existe des variations naturelles à cela, de nombreuses personnes ressentent les effets de la prise de champignons en moins d’une heure.

Ces effets peuvent se manifester progressivement. Une personne peut ressentir des changements mineurs dans ses sens ou ses sentiments au début, qui évoluent ensuite vers des hallucinations visuelles, auditives ou sensorielles plus fortes.Les effets immédiats des champignons hallucinogènes proviennent du corps décomposant la psilocybine en psilocine. La psilocine agit dans le cerveau de la même manière que d’autres hallucinogènes tels que l’acide lysergique diéthylamide, communément appelé LSD.

Après l’ingestion de champignons, une personne peut se sentir détendue ou somnolente, tandis que d’autres peuvent ressentir un sentiment d’unité ou de paix avec leur environnement. Ces sensations peuvent progresser et s’intensifier, les effets immédiats ne durent généralement que quelques heures. Certains peuvent ressentir un sentiment d’aisance persistant suite à une expérience positive ou un sentiment persistant de malaise lié à une expérience négative. De plus, une dose plus élevée peut déclencher des sentiments d’euphorie et d’hallucinations. Ceux-ci peuvent être visuels et auditifs, tandis qu’une personne peut également vivre des expériences extrasensorielles dans le corps et l’esprit.

Ces effets hallucinatoires peuvent être positifs ou négatifs, peut-être en raison de l’état d’esprit et de l’environnement d’une personne. Une expérience négative peut amener les gens à se sentir paranoïaques, anxieux ou paniqués. En revanche, une expérience positive peut amener une personne à ressentir une euphorie intense ou de la crainte. Les gens doivent noter qu’il y a des risques lors de l’ingestion de champignons magiques. Une personne peut avoir une expérience désagréable, ou «bad trip», en prenant des champignons.

Ces bad trip peuvent provoquer:

  • sentiments de confusion et de peur intenses
  • hallucinations mauvaises ou effrayantes
  • changements difficiles dans leur état psychologique

Un voyage plus intense peut déconnecter une personne de la réalité ou l’empêcher de comprendre ce qui est réel et ce qu’est une hallucination.L’expérience et les sensations peuvent avoir des associations avec l’état mental et l’environnement actuels d’une personne.

Il peut aussi y avoir un certain côté physique y compris:

  • maux d’estomac
  • la nausée
  • vomissement
  • faiblesse musculaire
  • confusion
  • manque de coordination

La Drug Enforcement Administration (DEA) note que l’utilisation de champignons peut entraîner un empoisonnement si une personne prend un champignon mal identifié. Certains champignons vénéneux peuvent sembler similaires aux champignons hallucinogènes et leur prise pourrait entraîner des problèmes graves ou potentiellement mortels.La DEA indique également qu’il est possible de surdoser les champignons, ce qui peut causer:

  • un voyage plus long et intense
  • épisodes psychotiques
  • décès

Il existe également un risque de poursuites pénales pour usage de la substance. Le gouvernement fédéral considère la psilocybine comme une substance de l’annexe 1, semblable à des drogues comme l’héroïne et le crack. Cela signifie que le composé est considéré comme hautement abusable, n’a pas d’utilisation médicale et ne dispose pas de mesures de sécurité acceptées pour une utilisation sous surveillance.

La communauté médicale a un certain intérêt pour les utilisations médicinales potentielles des champignons hallucinogènes.

Certaines recherches suggèrent que la psilocybine des champignons pourrait aider à traiter plusieurs problèmes de santé. Cependant, il est important de noter que la recherche en est à ses débuts. D’autres études sont nécessaires pour déterminer si les champignons magiques peuvent définitivement servir de forme de traitement efficace.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *